L’audit énergétique des logements énergivores obligatoire à partir de septembre 2022 

À partir du 1er septembre 2022, les propriétaires de passoires énergétiques devront réaliser un audit avant leur mise en vente. 

Parmi les obligations issues de la loi Climat et résilience, l’audit énergétique devra compléter le diagnostic de performance énergétique (DPE) si celui-ci classe le logement en étiquette F ou G. Sont concernés les logements en maisons individuelles et les appartements situés en monopropriété.  

L’audit devra préciser la répartition des déperditions thermiques et les conditions de ventilation du bâtiment, donner une indication de la consommation annuelle d’énergie, de la consommation annuelle totale et des émissions de gaz à effet de serre. Il devra aussi proposer deux scénarios de travaux et les économies d’énergies attendues : un scénario de travaux en plusieurs étapes et un autre scénario en une seule étape pour une rénovation globale. Quel que soit le scénario choisi, il devra permettre d’atteindre le niveau de performance de la classe B. 
L’audit sera valable cinq ans et devra être réalisé par des professionnels qualifiés tels que les diagnostiqueurs ou les architectes.

Les commentaires sont fermés.