La rénovation énergétique des copropriétés, un défi majeur

La rénovation énergétique des logements privés est l’un des chantiers phare de la Loi Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV, Août 2015). L’objectif visé est la rénovation de toutes les « passoires énergétiques[1] » d’ici 2035 et la création d’un parc de logements aux normes « Bâtiment Basse  Consommation » (BBC) d’ici 2050.

VisuPleineLargeurPageCopro-460px
Contrairement au logement social géré par les organismes HLM (OPH, ESH) et mobilisant des financements publics, l’intervention dans l’habitat privé diffus est plus complexe pour les collectivités locales au regard de la multiplicité des situations et des acteurs à mobiliser. L’identification et l’accompagnement de l’habitat privé individuel et collectif ancien est donc une priorité pour l’action publique qui doit s’articuler aux dispositifs programmés d’interventions que sont les Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) ou encore les Programmes Nationaux de Rénovation des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD).

L’Est Parisien[2VisuPageCopro2-200px] est un territoire où le parc privé de logement est important et hétérogène, mêlant un tissu d’habitat ancien faubourien d’avant 1949, des copropriétés d’après-guerre et un important secteur pavillonnaire. Avec plus de 220 500 logements, la part de l’habitat collectif privé représente à lui seul 51% du parc de logement du territoire (contre 45% pour l’ensemble de la Seine-Saint-Denis). Il est à noter que 61% de ce parc est antérieur à la première règlementation thermique de 1974.

Comme dans nombre de territoires de la métropole, l’Est Parisien connait une situation critique en matière d’émissions de Gaz à Effet de Serre (GES). En effet, le secteur résidentiel constitue le deuxième poste d’émission du Bilan Carbone et pèse lourdement sur la facture énergétique dans le budget des ménages. Fort de ce rappel, la rénovation énergétique du parc en copropriété dans le secteur diffus reste un enjeu incontournable des politiques publiques locales, et doit être un moyen de préserver et d’améliorer la qualité du bâti afin de prévenir les situations de précarité énergétique.

L’action de l’ALEC-MVE sur les copropriétés de l’Est Parisien, retours d’expériences et projections

L’ALEC-MVE met en œuvre un ensemble d’actions et de dispositifs afin de sensibiliser et d’accompagner les copropriétés de son territoire vers une rénovation énergétique performante. En fonction de l’état d’avancement de la copropriété, l’accompagnement peut être ponctuel, spécifique ou poussé, avec dans ce dernier cas un suivi jusqu’à la réalisation des travaux.

Pour permettre l’accompagnement de toutes les copropriétés qui le souhaitent, l’ALEC-MVE a développé un panel d’interventions :

Un dispositif de droit commun :

  • À partir du Point-Rénovation-Info-Service (PRIS) dont l’ALEC-MVE est le référent pour l’Est Parisien, les copropriétés bénéficient d’une information globale, neutre et indépendante sur la rénovation énergétique et les aides financières mobilisables. Ce service est accessible par téléphone ou sur rendez-vous (01 42 87 99 44).
  • La plateforme métropolitaine “CoachCopro®”, dont l’ALEC-MVE est partenaire, et qui est dotée d’un outil web de diagnostic personnalisé et d’un annuaire de professionnels de la rénovation, sur inscription : https://mve.coachcopro.com/

Des dispositifs avancés, réservés aux copropriétaires de collectivités adhérentes :

  • La “Conf’Copro” est une animation collective destinée aux copropriétaires, conseils syndicaux, syndics qui a pour objectif de sensibiliser aux économies d’énergie et de répondre à une première série de questions techniques sur la rénovation en copropriété.
  • L’accompagnement spécifique, réalisé par un chargé de mission de l’ALEC-MVE expert du champ de la copropriétés, vise à permettre aux copropriétés qui s’engagent dans une démarche ambitieuse d’être suivies dans les différentes étapes du parcours de la rénovation, état des lieux, audit, réalisation et suivi des travaux de rénovation.
Copropriété Gaston Lauriau à Montreuil

Copropriété Gaston Lauriau à Montreuil

Par ailleurs, et de façon à permettre aux collectivités locales d’avoir une meilleure connaissance de l’état du parc des copropriétés dans le diffus, l’ALEC-MVE expérimente actuellement avec plusieurs collectivités (l’EPT Est Ensemble – Grand Paris, les villes de Fontenay-sous-Bois et Rosny-sous-Bois) un “Observatoire des Copropriétés”, dont les données sont alimentées par les différents services municipaux (logement, énergie, social, urbanisme…). Ce nouvel outil a notamment pour objectif de produire des cartographies sur l’état des copropriétés dans le diffus. Cet outil de repérage est un support pour permettre  la construction d’une politique publique locale de rénovation de l’habitat privé et répondre aux objectifs nationaux et régionaux. À terme, cet outil dynamique a vocation à être développé plus largement auprès des différents Etablissements Publics Territoriaux et communes de l’Est Parisien pour lesquels l’ALEC-MVE intervient.

——————–
EN CHIFFRES :
L’accompagnement des copropriétés par l’ALEC-MVE

Depuis 2011, l’ALEC-MVE a accompagné 307 copropriétés de l’Est parisien.Parmi ces 307 copropriétés, les deux tiers ont  bénéficié d’un accompagnement ponctuel à travers le PRIS, 98 ont bénéficié d’un accompagnement spécifique et 16 d’un accompagnement poussé. 50% des copropriétés accompagnées se situe aujourd’hui dans l’étape initiale de prise d’informations ou d’état des lieux, 25% dans la phase d’audit énergétique, et 25% réalisent ou ont terminé les travaux de rénovation énergétique.En 2016, l’ALEC-MVE a organisé 10 “Conf’Copro”, ainsi qu’une réunion du “Club Copro” de Noisy-le-Grand, et deux ateliers de sensibilisation à la maîtrise de l’énergie dans des copropriétés de Clichy-sous-Bois et Fontenay-sous-Bois. L’ALEC-MVE a également organisé une visite technique avec des élus, des agents de collectivités et l’ADEME à la copropriété du 14ter/20 rue Gaston Lauriau, à Montreuil, lauréate de l’appel à projet “Copro Durable”. > Voir la fiche du projet
——————–

Un grand forum pour promouvoir la rénovation des copro

VisuFORUMCopro-NL-230x130px

Fort de cette importante expérience en matière d’accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés, l’ALEC-MVE organise en collaboration avec l’Etablissement Public Territorial Est Ensemble – Grand Paris, une grande rencontre multi-acteurs autour de la rénovation énergétique des copropriétés.
À un an de la COP 21 de décembre 2015, cet évènement, destiné aux professionnels (Syndics, Conseils Syndicaux professionnels ou bénévoles, agents et élus des collectivités) d’une part, et aux copropriétaires d’autre part, aura pour objectif d’appréhender les grands enjeux de la rénovation énergétique et les principales obligations à venir pour les copropriétés de l’Est parisien.
L’ALEC-MVE et Est Ensemble – Grand Paris vous donnent donc rendez-vous au Château de l’Etang à Bagnolet, les vendredi 2 et samedi 3 décembre 2016, pour échanger sur le défi de la rénovation des copropriétés.

> Voir le programme complet du Forum Copro


[1] La LTECV prévoit la rénovation prioritaire d’ici 2035 de tous les logements consommant plus de 325kWh/m²/an. A titre de comparaison, la Réglementation Thermique 2012 impose une consommation moyenne en France de 50kWh/m²/an pour les constructions neuves.
[2] L’Est Parisien est défini ici par le territoire couvert par l’ALEC-MVE comprenant les communes des établissements publics territoriaux Est Ensemble – Grand Paris et Grand Paris – Grand-Est ainsi que les villes de  Bry-sur-Marne, Fontenay-sous-Bois, Joinville-le-Pont, Saint-Maurice et Vincennes pour l’Etablissement Public Territorial Paris-Est-Marne-et-Bois (Val-de-Marne)

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.